Que les choses soient claires





L'autre soir, après quelques verres, je discutais avec une amie. 
De l'amitié, de l'amour, de la vie. Et, nous en sommes arrivées à parler du sujet qui fâche : l'éducation. Enfin, du sujet qui fâche, pas vraiment. Du sujet qui me fâche.
Mon amie me reproche alors de croire que ma façon de faire est meilleure que celle des autres parents. Je lui réponds qu'en réalité, je suis convaincue que ma façon d'éduquer mon enfant est la meilleure pour mon enfant
Mais il semblerait que cela n'est pas très (ou suffisamment) clair, notamment dans mes billets sur Maman Active.

Alors, voici un petit billet pour vous, les parents qui me lisent. 
Ceux qui me connaissent personnellement, ou ceux qui ne me connaissent pas; ceux qui se sentent concernés par les sujets que j'aborde ici, ou ceux qui se sentent pointés du doigt par mes réflexions. 

Vous êtes les parents de votre enfant. 
Seulement vous.

Vous pouvez lire des tonnes de papiers ou de livres au sujet de l'éducation, vous pouvez vous inspirer de telle ou telle pédagogie, échanger avec vos amis sur leurs manières d'agir dans une situation donnée. 
Débattre, vous disputer aussi, si cela vous tient à cœur. 
Tenter des stratégies, puis en tenter d'autres, échouer, réussir, vaincre et convaincre. 
Vous sentir nuls, souvent. 

Mais, à d'autres moments, être des super-héros de la parentalité. 

L'important, ce n'est pas ce que les autres parents (ou futurs parents) peuvent en penser. Et, en ce qui me concerne, je pense que vous ne serez jamais de bons parents pour tout le monde.
Et ce dès la grossesse...

Tu travailles encore ? 
Tu ne penses pas à te reposer pour le bébé dans ton ventre.

Tu ne travailles plus ? 
Fainéante.

Tu sors aussi tard étant enceinte ? 
Egoïste.

Tu restes chez toi étant enceinte ? 
Petite nature.

Tu accouches à domicile ?
Ignorante.

Tu accouches en maternité type 3 ?
Parano.

Tu ne l'allaites pas ?
Ton bébé va être malade tout le temps à cause de toi.

Tu l'allaites encore ?
Perverse.

Tu le portes dans tes bras ?
Tu vas en faire un capricieux.

Il est en poussette ?
Tu manques d'affection maternelle.

Tu lui fais ses petits plats bio maison ?
T'as vraiment beaucoup de temps libre, toi.

Tu lui donnes des frites à son âge ?
Tu l'empoissonnes.

Tu laisses ton enfant regarder des dessins animés ?
Tu n'es pas fichu(e) de t'occuper de ton enfant.

Ton enfant ne regarde jamais d'écrans ?
Babos.

Tu reprends le travail tôt ?
Tu veux te débarrasser de ton gosse.

Tu restes au foyer ?
Tu n'as aucune ambition dans la vie.

Ton enfant porte toujours des couches ?
Tu devrais être plus strict(e).

Tes couches sont lavables ?
T'as que ça à faire.

Tu laisses ton bébé pleurer la nuit ?
Tu le négliges.

Tu t'endors à côté de ton enfant ?
Il n'arrivera jamais à se détacher de toi.

Tu ne punis pas ton enfant ?
Tu es trop laxiste.

Tu le fais nettoyer ce qu'il a renversé ?
T'es dur avec lui.

Tu scolarises ton enfant dans le privé ?
Snob.

Tu scolarises ton enfant dans le public ?
Inconscient(e).

Tu ne scolarises pas ton enfant ?
Tu en fais un enfant asociale.

Tu le fais croire au père Noël/à la petite souris/au lapin de Pâques ?
Manipulateur/trice.

Tu ne le fais pas croire au père Noël/à la petite souris/au lapin de Pâques ?
Tu lui enlèves la magie de l'enfance.

Tu ne l'obliges pas à dire bonjour ?
Ton enfant est malpoli.

Tu l'apprends à dire bonjour ?
T'es psychorigide.

Tu le laisses jouer dans les flaques ?
Ton enfant est gâté.

Tu ne le laisses pas jouer dans les flaques ?
Tu es maniaque.

Mon enfant n'a pas encore 5 ans. 
Et je sais que tous ces jugements ne sont que le début. Ils vont s'enchaîner et nous poursuivre toute la vie. 

Ce qui est fâcheux, ce n'est pas que nous ne soyons pas d'accord sur ce que nous mettons en place à la maison. Ce qui me fâche, c'est que nous ne ne prenons pas conscience, une fois pour toutes, que nous sommes tous de bons parents
N'en déplaise aux spécialistes de l'enfance, aux médecins, aux grands-parents, aux amis, aux chercheur(e)s, aux commères, aux réseaux sociaux, à la société. 

En revanche, si vous étiez le parent de mon enfant, vous serez nul. 
Car, c'est moi la meilleure maman de mon enfant. 
Comme vous êtes le meilleur parent pour votre enfant. 

Que les choses soient claires.







NB : Je tiens à préciser qu'évidemment, cette réflexion ne s'applique pas aux violences faites aux enfants. Là, pour le coup, je suis bien convaincue qu'il ne faut jamais éduquer dans la violence, quelle qu'elle soit. Mais, comme pour moi, ça allait de soi, je ne l'ai même pas évoqué ici. Or, j'ai reçu plusieurs messages à ce sujet. je vous rassure donc, nous, - et par nous j'entends nous-qui-voulons-faire-au-mieux-pour-nos-enfants-, sommes tous de bons parents ! 









mis à jour le 30 Juillet 2017 à 19:49

5 commentaires | Voir les commentaires |  Laisser un commentaire

Emma le 11 Août 2017 à 13:06

Génial.
Tout est dit....

Maman Active le 30 Juillet 2017 à 19:52

Bonjour Axelle, merci pour votre commentaire et votre enthousiasme !
Je vais essayer de reprendre du service, j'étais un peu sous l'eau ces derniers temps. Bonne journée !

Maman Active le 30 Juillet 2017 à 19:51

Merci Coralie, j'ai corrigé les coquilles ! ;-)

Coralie le 30 Juillet 2017 à 19:17

Merci pour cet article, je suis tres heureuse de pouvoir le partager à mon entourage. Par contre, il y a quelques fautes de frappe ! Croise au lieu de croire, et tu manques sans s. Bonne continuation ! Coralie

Axelle le 30 Juillet 2017 à 19:14

Bravo pour ce billet !!! Et merci !!!! Mille fois d'accord, on fais tous de notre mieux. J'adore vous lire et je suis très contente que vous refaites des articles, ça me manquait !

Recevez les actualitées

Annonces

Aucune annonce